N'oubliez pas votre tête, S.V.P.

Danielle Canceill (Le Crampon, Février 1999) - Révision janvier 2015 par Benoit D'HALLUIN

A ceux qui partent en car-couchettes pour la première fois.
A ceux qui partent pour la centième fois, mais qui en emportent toujours trop.
A ceux qui se remettent à la rando après une longue absence.
A ceux qui bouclent leur sac en un quart d'heure le vendredi soir;
Et aussi aux autres, ma foi...

Des listes, me direz-vous, on en trouve partout, dans tous les bouquins, guides, topos et autres manuels ayant trait de près ou de loin au ski de raid. Oui, d'accord, mais on ne les a jamais où il faut quand il faut. Cette liste (tout aussi personnelle, partiale ou partielle soit-elle) peut servir à tous les représentants des catégories désignées ci-dessus, et, distribuée à chaque préparation à un week-end ou semaine de rando, elle facilitera peut-être, l'organisation des départs en raid. Elle est également faite pour éviter que se reproduisent quelques situations inconfortables, rencontrées ces dernières années, dues à un matériel parfaitement inadapté...

 

Tout d'abord, n'emportez pas (ça fera peut-être rire certains qu'il faille le préciser, mais c'est inspiré de situations vécues!):

  • un sac à dos de la taille de ceux qu'on a pour prendre le métro
  • une trousse de toilette monstrueuse (avec un demi-litre d'huile solaire, savon, serviette,...)
  • des après-skis fourrés
  • des habits de rechange
  • une paire de baskets
  • un pyjama
  • un raton-laveur
  • etc...

Sachez que votre sac à dos sera toujours trop lourd, qu'il faille monter sous un soleil de plomb, brasser dans la neige lourde, ou surfer sur la poudreuse! Chaque gramme comptera..., et les grammes superflus comptent double! N'oubliez pas qu'il y a aussi tout le matériel collectif à se partager !

 

Par contre, emportez :


Vêtements:

  • chaussures de ski de rando (si vous ne les avez pas aux pieds au départ du car, gardez-les près de vous pour pouvoir les chausser rapidement le matin et laisser vos baskets dans le car)
  • chaussettes de ski (1 ou 2 paires)
  • pantalon de ski et/ou collant et/ou sur-pantalon, selon la saison et l'épaisseur du pantalon (les combinaisons intégrales sont à proscrire pour cause de transpiration, les salopettes ne sont pas très commodes pour les femmes: on trouve rarement des toilettes chauffées en altitude)
  • guêtres (si pas incorporées au pantalon)
  • tee-shirt (en laine ou en supertrucpolaire synthétique à la mode: LIFA, COOLMAX, DUNOVA,... Evitez le coton)
  • chemise, sous-pull ou sweat (en laine ou en supertruc)
  • fourrure polaire ou gros pull (si vous allez en cabane ou sous tente, rajoutez une doudoune ou une fourrure de plus)
  • écharpe (ça remplace un pull, si, si, ne riez pas)
  • bonnet ou cagoule (ça remplace une paire de chaussettes; ça, c'est Dominique qui le dit)
  • au printemps: chapeau ou foulard léger (et une chemise de coton fin ou en supertruc-pas-polaire-light (genre CARLINE ou DUNOVA light) pour protéger efficacement des coups de soleil)
  • moufles et/ou gants: 2 paires indispensables (par ex: moufles fourrées imperméables + moufles ou gants plus légers en laine ou fourrure polaire + éventuellement des sous-gants de soie)
  • veste imperméable et respirante (elle n'a pas besoin d'être chaude, ça permet de dissocier les fonctions chaleur et étanchéité)
  • sac à dos, si possible léger et confortable : 40-60 l si course de deux jours avec bouffe, gaz, etc... 30-40 l si course à la journée ou nuit en refuge gardé.

Tout ce que vous ne mettez pas sur vous, vous pouvez le mettre dans un grand sac poubelle à l'intérieur du sac à dos. Prévoyez une paire de chaussettes de rechange et un tee-shirt pour le retour, que vous laisserez dans le car avec vos baskets. Pensez surtout à vous organiser de manière efficace pour pouvoir descendre rapidement du car le matin


Petit matériel personnel :

  • Elastoplaste   (ça sert à tout! A la prévention des ampoules, la réparation des skis et des sacs à dos)
  • gourde (1 litre) ou camelbak (attention au gel !)
  • lampe frontale + piles
  • lunettes de ski voire de glacier suivant le programme
  • masque de ski
  • crème solaire haute protection + crème à lèvres
  • PQ
  • brosse à dents + petit, tout-petit dentifrice
  • bol (en plastique souple; les raffinés prennent 2 bols: 1 pour le salé et 1 pour le sucré) + cuillère + opinel
  • papiers d'identité (indispensables pour aller en Suisse) +  carte FFCAM
  • argent (éventuellement francs suisses) + quelques chèques (dans un petit sac plastique étanche)
  • boules Quies si les ronfleurs vous importunent...
  • éventuellement: appareil photo ultra-léger
  • téléphone ou smartphone - à tenir éloigné de votre DVA pendant la course (comme les autres appareils électroniques)

 


Matériel de montagne individuel :

  • skis + bâtons: en bon état et bien réglés
  • peaux en bon état : vérifiez l'usure, l'encollage et le système de fixation
  • couteaux
  • DVA en bon état et dont vous connaissez le fonctionnement.
    Attention : les DVA analogiques mono-antenne,  modèle "F1" notamment, sont désormais proscrits au GUMS.
  • Pelle (avec godet métallique de préférence, plus efficace pour la neige dure)
  • Sonde ( longueur mini 2m40)
  • couverture de survie (en cas de bivouac inopiné...)

Le casque est un choix personnel qui fait encore débat mais peu tout à fait se justifier. N'hésitez donc pas à l'emmener si vous avez fait ce choix mais prenez un modèle adapté au ski de rando avec le bon compromis entre la protection et le poids.

Et, selon la course prévue:

  • piolet
  • crampons réglés à vos chaussures
  • karrimat ou équivalent (si vous allez en cabane ou sous tente)
  • duvet

Et pour une course sur glacier:

  • baudrier + 3 mousquetons + 2 sangles + 2 cordelettes + 1 broche tire-bouchon + 1 jumar + 1 poulie


Matériel collectif : (pour 6 personnes)

A voir avec le responsable de votre groupe, par exemple :

  • cartes + topos
  • alti +boussole
  • réveil
  • 1 paire de lunettes de glacier de rechange
  • 2 réchauds + pare-feu + briquets
  • 2 gamelles (minimum 3l) + 1 louche + 1 entonnoir (pour remplir les gourdes)
  • 2 tentes 3 places
  • 1 ou 2 cordes (40 m, 8 mm)


Matériel de réparation

C'est généralement l'apanage du chef de raid. Sachez donc qu'il emporte avec lui (peut-être): 1 pince, 1 tournevis, 1 peu de fil de fer, quelques rivets, 1 peau autocollante de rechange, 1 tube d'araldite, du fart, du Colltex double-face, quelques anneaux de caoutchouc ...


Pharmacie :

Certains considèrent qu'elle est superflue, car soit c'est pas grave, et on peut s'en passer, soit c'est grave et on n'a jamais ce dont on aurait besoin... Mon avis est qu'il y a un certain nombre de situations intermédiaires, où elle peut rendre des services appréciables (surtout quand on part plus de 2 jours).

Elastoplaste (si vous n'emportez qu'une chose, emportez de l'elastoplaste!), désinfectant (Bétadine en petit flacon ou compresses imprégnées, ...), compresses stériles, bande autoaggripante pour les entorses (Cohéban,...), suture cutanée (Stéristrip,...), ouate hémostatique (Coalgan,...), antalgique (Aspirine, Doliprane,...), antidiarrhéique (Ercéfuryl, Immodium,...), collyre anti UV (Uveline,...), pommade contre brûlures et gerçures (Homéoplasmine, Biafine...), somnifère (éventuellement), vitamine C, Dextrose (contre les coups de pompe).

Et contre les ampoules, il n'y avait jusqu'à présent qu'une seule solution: l'amputation, euh pardon: l'élastoplastisation avant le départ! Malheureusement, il y en a pour qui ça ne marche pas… Heureusement, il existe maintenant les pansements d'«hydrocolle» ; je les ai essayés, c'est magique : ça prévient, ça soulage et ça guérit les ampoules les plus insupportables !


Bouffe :

Si vous êtes chargés de préparer la bouffe, vous serez sûrement perplexes sur les quantités à emporter, alors, voici quelques indications. Ce sont des listes pour 6 personnes (curieusement, ça marche aussi pour 8!?!). Sachez tout de même qu'il y a un inconvénient majeur à acheter la bouffe: vous vous ferez toujours engueuler (y'en a trop, y'en a pas assez, y'a trop de sucré, y'a trop de salé, etc...)! D'ailleurs, c'est un des principaux sujets de conversation en raid! Mais ceci est compensé par un avantage au moins aussi important: vous n'aurez que des choses que vous aimez, et ce n'est pas négligeable! En moyenne, cela doit représenter environ 1 kg/jour/personne (sans compter le gaz). Enlevez le plus possible les emballages, et conditionnez en petits sacs plastiques. Enfin, essayez de faire « bon », sans faire « luxueux », toutes les bourses n'étant pas forcément très bien garnies.

Petit-déjeuner: C'est un repas clé! Pour ne pas vous faire d'ennemis irréductibles demandez au préalable aux participants ce qu'ils veulent boire (thé ou café) et manger (tartines ou céréales)!

  • boissons: thé, nescafé, chocolat, lait en poudre (prévoyez large, on boit aussi à 4 h) + sucre (5 morceaux/j/personne)
  • tartines: comptez 4 petites ou 2 grandes ou 2 Wasa /j/pers + beurre facile à tartiner (125 g/j/6 pers) + confiture ou miel en petit pot plastique (125 g/j/6 pers), ou cake ou pain d'épice
  • >céréales genre muësli: (~ 100 g/j/pers) + lait en poudre
  • fromage: 50g/j/pers
  • biscuits: 1 paquet genre galettes bretonnes /j

Vivres de course: A distribuer à chacun le matin ; certains critiquent cette pratique collectiviste et suggèrent de laisser à chacun la préparation de ses vivres de course. Personnellement (et d'autres avec moi), j'apprécie la convivialité de ce partage de douceurs (surtout quand c'est Suzanne qui les a préparées !) 

  • barres de céréales ou chocolatées: Grany, Mars, Bounty,... (attention : les Nuts gèlent !): 4 petites/j/pers
  • bonbons (acidulés, menthe, caramels...): 4/j/pers
  • autres petites friandises énergétiques (pâte d'amande, nougat, lait concentré sucré,...)

Midi: Tâchez également de vous renseigner, si possible, sur l'appétit et les goûts des participants! Evitez les fruits et légumes, qui sont certes délicieux, mais lourds et peu énergétiques.

  • mélange de graines (noisettes, amandes, noix de cajou, ...): 250 g/j/6 pers
  • fruits secs (dates, figues, pruneaux, abricots, bananes,...): 250 g/j/6 pers
  • chocolat ou pâte d'amande: 200 g/j/6 pers
  • biscuits: 1 paquet de 100 à 200 g
  • 1 pain coupé: ~ 250 g (3 à 4 tranches/j/pers) ou Wasa: 1 paquet de 250 g
  • charcuterie: 1 tr/j/pers de jambon, saucisson, copa,...
  • fromage: 50 g/j/pers

Soir: Toutes les variantes sont permises et le choix dependra surtout du lieu d'hébergement, du poids que vous êtes prêts à porter et de vos talents culinaires. Ainsi, pour une seule nuit en refuge avec 600 m de dénivelée, emmenez Suzanne et ses pâtes fraiches au saumon et à l'aneth. Si par contre vous allez en cabane ou sous tente, évitez les plats à cuire, à moins que le nettoyage d'une gamelle de raviolis à la tomate ou de lapin en sauce dans la neige par -5° ne vous rebute pas... Voici donc une version « légère », qui ne salit pas de gamelle:

  • soupes minutes: 1,5 /j/pers
  • 1 pain en tranches ou 1 Wasa de 250 g
  • plat de résistance: le plus simple, le plus léger et le plus rapide (puisqu'il n'y a qu'à rajouter de l'eau chaude dans les bols) consiste à prendre en alternance, de la purée (au lait et au fromage; 2 sachets de 125 g/j/3 pers) et du couscous (70 g/j/pers).
  • épices (sel, poivre, herbes, curry, noix muscade,...) pour améliorer l'ordinaire
  • fromage: 50 g/j/pers
  • charcuterie: éventuellement un peu de jambon, saucisses,...
  • dessert: 1 gâteau ~250g
  • tisanes: 2/j/pers

Divers:

  • bougies
  • citron, menthe ou tisane instantanée pour mettre dans les gourdes
  • petits sacs-poubelles pour les ordures
  • grands sacs en plastiques pour les réserves de neige
  • gaz: 1 cartouche/j/3 personnes s'il faut faire fondre la neige. Comptez large.

------------------------

Et pour terminer, voici quelques conseils idiots (mais toujours inspirés de situations vécues):

  • N'oubliez pas l'heure de départ du car (on n'attend pas les retardataires..., sauf Georges)
  • N'oubliez rien sur le trottoir à Denfert (après la Porte d'Orléans, il est trop tard, sauf si super-Daniel est là pour foncer rechercher les chaussures oubliées)
  • N'oubliez rien dans le car le lendemain matin (les skis sont souvent indispensables pour skier, et on ne trouve pas des loueurs dans chaque village)
  • N'oubliez pas de ne pas descendre les affaires des autres (eux aussi auront besoin de leur sac à dos)
  • N'oubliez rien dans le refuge (on en a vu partir en oubliant leur gourde, leurs gants ou leur bonnet; d'autres leur piolet, leur sac, leurs bâtons, voire même leurs skis... Eh oui!).

 

Voila! Je crois qu'on a fait tout ce qu'on pouvait!

Bonne mémoire et bonnes randos à toutes et à tous!

Danielle CANCEILL

(avec la relecture précieuse de Daniel DEZULIER et Daniel VAILLANT)

 

 

You have no rights to post comments