Claude Pastre, Benoît d'Halluin

novembre 2013 - modifié mars 2014

 

Télécharger  une version PDF de cet article

Merci à José Picheral pour sa lecture critique du texte et pour ses contributions.

 

Des progrès très sensibles ont été faits ces dix dernières années par le système GPS (Global Positioning System) lui-même et par les appareils grand-public qui permettent de l'utiliser, appareils qu'on a pris l'habitude d'appeler aussi « GPS ». En complément du système de satellites GPS original, le système d'augmentation de précision sur la zone européenne, EGNOS (Note sur EGNOS ), a été mis en service opérationnel en 2009. Il offre une précision de positionnement meilleure que 5 mètres en horizontal et 10 mètres sur la verticale (Note sur la précision ), ce qui permet au GPS de concurrencer le bon vieil altimètre barométrique dans la panoplie du randonneur. Les appareils grand public ont progressé en sensibilité – ils sont par exemple plus rarement mis en difficulté lors d'un parcours en forêt – et en autonomie encore que sur ce point là, le bât blesse toujours : pour un raid d'une semaine il faut une bonne réserve de piles ! Les smartphones sont apparus et ils disposent d'applications qui leur permettent une utilisation par les randonneurs, avec la même réserve à propos de l'autonomie.

Le lecteur pourra trouver une description du système GPS proprement dit dans Le Crampon n° 340 de Février 2008 (« Merveilles et embûches du positionnement par GPS », C. Pastre). Sur le site internet de CampToCamp on trouve un mode d'emploi du GPS sur le terrain (« GPS en pratique », en cours de rédaction), ainsi qu'un survol rapide du sujet des cartes embarquées sur les GPS grand-public, et les nombreux sites Internet et logiciels pouvant servir aux utilisateurs (« GPS, cartes embarquées et logiciels », en cours de rédaction).

Notre article a un objectif différent : se focalisant sur un petit nombre de sites internet et de logiciels, il tente de mettre le pied à l'étrier de l'utilisateur débutant pour l'emploi de son GPS. Le choix des outils est celui des auteurs : c'est donc forcément le meilleur possible... de leur point de vue. Ayant acquis sa propre expérience chacun pourra aller chercher ailleurs ce qui convient le mieux à sa propre pratique. Notons que dans la mesure du possible, les outils décrits ici sont gratuits et multi-plateformes (Windows, Mac, Linux).

You have no rights to post comments