Imprimer

Évènement

Titre:
Camp d'été à Ailefroide
Date de début:
samedi 3 juillet 2021
Date de fin:
dimanche 8 août 2021
Catégories:
Vie du Club , Sorties Falaises , Sorties randonnée , Alpinisme , Randonnées sportives

Description

Du 3 juillet au 8 août 2021, le GUMS retrouvera le camp de base accueillant de la vallée d’Ailefroide, dans le massif des Ecrins. Facilement accessible en train de nuit depuis Paris (arrêt « L’Argentière-les-Ecrins » puis navette), il offre tout ce dont on peut rêver en montagne : un climat réputé pour ses 300 jours de soleil par an ; un cadre propice pour faire découvrir ce milieu aux enfants, depuis les petites randonnées vers des vallons fourmillant de marmottes et autres chamois jusqu’aux voies-écoles pour une initiation à l’escalade sur de belles et douces dalles ; un camping qui s’étale à perte de vue au fond du vallon, lieu idéal pour un apéro de retour de grimpe, pour un jour de repos qui peut se terminer sur l’une des terrasses des quelques cafés et restaurant du village ; des grandes voies facilement accessibles (secteurs Palavar, la Poire, la Maye, etc.). C’est aussi un point de départ vers des grandes classiques pas trop dures pour qui débute l’alpinisme (Pic de Neige-Cordier, Roche-Faurio, Dôme de neige des Ecrins…) ou souhaite se perfectionner (Traversée du Pelvoux, Barre des Ecrins, Ailefroide…). Pour les plus intrépides, il recèle des vallons plus sauvages, comme celui du glacier Noir et ses faces Nord sévères (Ailefroide, Pic Sans Nom).

Arêtes de dentelles pour les habitués de la slack-line (Pic du Glacier Blanc, arête de Coste Rouge) ; couloirs pentus pour les fans de cascade de glace hors-saison (couloir de Barre Noire) ; falaises d’altitude sur un granite compact pour les nostalgiques de Chamonix (Aiguille de Sialouze) ; itinéraires engagés, loin de la 5G (ou de tout autre moyen de communication d’ailleurs) pour les agoraphobes (les Ecrins par la face Sud) ; itinéraires pas si pépères pour les amoureux de la foule (les Ecrins par la face Nord), etc. : il y en a pour tous les goûts.

Se lasserait-on du granite/gneiss tantôt sublime, tantôt (un peu) capricieux du massif ? Qu’à cela ne tienne : voici la Tête d’Aval de Montbrison accessible en 30 min, à l’entrée de la vallée de la Vallouise, avec son Big Wall de 500 m taillé dans un calcaire méditerranéen ; ou un peu plus loin le splendide massif des Cerces ou la vallée de Freissinière.

 

Les refuges :

-Le Glacier Blanc et les Ecrins, sur la voie normale du Dôme des Ecrins.

-Le Pelvoux et le Sélé, à l’ambiance plus cosy.

-Les Bans, en périphérie du massif. 

Et de multiples bivouacs comme les Balmes de François Blanc (vallon du glacier Noir).

 

Quelques classiques de la littérature illustrée :

-Gaston Rébuffat, Le massif des Ecrins. Les 100 plus belles courses et randonnées, Paris, Denoël, 2001 (1974)

-François Labande, GHM (éd.), Guide du Haut-Dauphiné. Tome 2, Partie est. Massif des Écrins : roche Faurio, Combeynot, Agneaux, Mane, Éd. de l'Envol, 1996

-Jean-Michel Cambon, Oisans nouveau, Oisans sauvage. Livre Est, 420 itinéraires d’escalade et d’alpinisme parmi les moins pires des massifs des Ecrins-Est, du Briançonnais et des Cerces, Saint-Martin-d’Hères, 2011

 

Plus récents :

-Sébastien Constant, Ascensions en neige et mixte. Tome 1, Écrins est, Cerces, Queyras, L’Argentière-la-Bessée, Éd. Constant, 2009

-Frédéric Jullien, Massif des Écrins, Alpinisme plaisir : courses de F à TD, Grenoble, Glénat, 2019

 

L’incontournable :

-Jean-Marc Rochette, Olivier Bocquet, Ailefroide. Altitude 3954, Paris, Casterman, 2018

 

Last but not least, des récits de gumistes :

-Y. Lagadec, « Camp d’Ailefroide 2005 », Crampon 329 (2005)

-A. Commiot et alii, « L’attaque du Pilier de la Voie éteinte », Crampon 329 (2005)

-R. Thomas, « Le jour le plus long », Crampon 361 (2012)

-G. Champagne, « Promotion d’Ailefroide par un grimpeur moyen », Crampon 405 (2021), bientôt disponible en ligne !

 

Il est rappelé que ce rassemblement n'est pas un stage encadré. Les participants doivent être autonomes. Vous serez donc vigilants et seuls responsables en ce qui concerne votre niveau de compétence, en rapport avec votre objectif, votre équipement, votre forme physique, l'équipement des voies, les conditions météo. Il est indispensable de lire attentivement la page Alpinisme du site, concernant les rassemblements d'été.