Index de l'article

Enchaînement des actions pour géoréférencer une carte :

Dans ce qui suit, les éléments de menu à sélectionner ou les boutons à cliquer sont indiqués « entre guillemets ».Le signe > indique l'enchaînement des opérations. Ainsi « Carte » signifie cliquer Carte dans le menu principal. Selon la version du logiciel, les éléments du menu peuvent porter des noms un peu différents, et être ou ne pas être traduits en français. La description correspond à QLandkarte 1.4

« Carte » > « Éditer/créer une carte » >
« Source : Convertir un fichier Tiff au format Geotiff par géoréférencement » >

« Step 1 » cliquer l'icône « Dossier » et sélectionner le fichier contenant la carte que vous avez numérisée, par exemple macarte.png (le logiciel lit divers formats d'image) >
choisir un emplacement et donner un nom pour le fichier de sortie, exemple macarte-ref.tif (l'image de sortie est obligatoirement en .tif) >
choisir la « Projection de la carte », exemple « UTM zone 32 North » >
choisir le « Datum » (Système de Référence des Coordonnées), exemple « WGS-1984 » >
choisir le « Mode » ; « Pixels carré », avec deux points de référence est généralement suffisant, sinon recommencer avec « Linéaire » avec trois points de référence >

« Step 2 » au cours duquel on va entrer les coordonnées des points de référence >
amener avec la souris la zone de carte où se trouve le premier point de coordonnées connues approximativement au centre de la fenêtre d'affichage >
« Ajouter une référence » > un repère apparaît sur la carte dans le fenêtre d'affichage ; amener précisément le repère sur le point avec la souris >
double-clic sur « <entrer les coordonnées> » de manière à ce que la zone des coordonnées devienne modifiable >
entrer alors les coordonnées au clavier (les formats possibles sont indiqués en cliquant l'icône avec point d'interrogation à droite) >
recommencer la procédure d'ajout avec le (les) autre(s) point(s) ; il est intéressant à ce moment de sauvegarder les données de référence (un bouton est fourni pour cela) pour pouvoir recommencer facilement le travail avec d'autres valeurs des paramètres de projection ou de datum >
« Start Process » Les calculs s'affichent dans l'onglet « Process »

Une fois le calcul terminé, fermer le volet « Editer la carte » en cliquant la petite croix, pour retrouver une pleine fenêtre d'affichage de carte.
Afficher alors la carte géoréférencée par « Fichier » > « Charger une carte », dans notre exemple il s'agit de macarte-ref.tif. Vérifier le résultat de votre travail en créant un ou deux points géographiques en des points de coordonnées connues par la méthode indiquée ci-dessous.

Créer un point géographique

« Point géographique » >
« Nouveau point géographique » >
cliquer sur la carte à l'emplacement choisi >
Editer le point pour lui donner le nom voulu et éventuellement son altitude >
« OK »

Créer un itinéraire

Méthode 1 : créer d'abord tous les points géographiques nécessaires comme indiqué ci-dessus >
amener le curseur de la souris dans l'onglet donnant la liste des points (en bas partie gauche) >
Clic droit >
« Créer une route » >
sélectionner les points l'un après l'autre > donner un nom à la route >
« OK »

Méthode 2 : « Surimpression » >
« Ligne de distance » >
« Ajouter une ligne pour mesurer les distances » >
créer la ligne par clics gauche successifs, puis clic droit pour terminer >
clic droit sur le nom de la ligne dans la liste à gauche >
« Créer une route » qui convertit alors la ligne en itinéraire >
Clic droit sur le nom de l'itinéraire dans la liste à gauche >
« Editer » pour changer le nom.

Qlandkarte nomme les points de l'itinéraire résultant 001, 002, 003, etc. même si avec la méthode 1 vous avez fait l'effort de donner des noms plus caractéristiques à chacun de vos points géographiques.

Enregistrer les points géographiques ou les itinéraires

« Fichier » >
« Export les données géographiques » >
nommer le fichier >
« Enregistrer » >
choisir le contenu à exporter en ne cliquant que les cases désignant les données à enregistrer >
« OK » .

Recommencer autant que nécessaire pour avoir un seul élément, point géographique ou itinéraire, dans chaque fichier, c'est plus commode

You have no rights to post comments